Dampfnuedle

09/04/2010

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Dampfnuedle en alsacien ou petits pains gonflés à la vapeur! C’est une recette qui n’est presque plus connue, il ne reste plus que quelques grand-mères qui la connaissent dont moi, même si je ne suis pas grand-mère! 🙂

pour 6 personnes:

500 gr de farine

25 gr de levure boulangère

1/4 l de lait

60g de sucre

2 oeufs

60 g de beurre

Pour la cuisson:

1 verre de lait (ou d’eau, mais c’est moins bon)

20 g de sucre

50 g de beurre

Il faut que tous les ingrédients soient à température ambiante. Mettez la farine dans une terrine, ajoutez la levure mélangée à un peu de lait tiède, le sucre et le lait tiédi. La pâte doit lever jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume. Seulement à ce moment-là, vous ajoutez les oeufs et le beurre ramolli. Mélangez bien la pâte et laissez lever une deuxième fois jusqu’à ce qu’elle ait encore doublé de volume. Puis, partagez cette pâte en 10 boules. Et laissez les lever pendant une demi-heure. Faites chauffer le beurre et laissez le sucre se caraméliser. Posez-y délicatement les boules de pâte et n’oubliez pas d’y ajouter le verre de lait.  Laissez cuire à feu très doux pendant 10 à 15 minutes. Moi, je les aime bien lorsqu’ils ont une croûte caramélisée.

Catégorie

Qui trouvera ce que signifient ces phrases absurdes car elles ont un sens, mais dans d’autres langues!

23/12/2009

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


La chienne pressée accouche de chiots aveugles.

Lorsque tu chantes, toi Germaine, personne ne t’écoute.

Donner un coup de pied au clocher.

Je vais aller chercher du caviar vert.

Baigner dans de l’eau chaude.

Avoir des mouches dans le nez.

Tirer par la langue.

Percer un trou dans le ventre.

Avoir une vipère dans la poche.

Avoir des prunes dans la bouche.

Catégorie

Le Canada

15/12/2009

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


En juillet 2008,  j’ai traversé l’océan atlantique (pas à la nage! ;-)) pour visiter le Canada. Plus précisément, j’étais à Québec. C’est une magnifique ville où les gens vous sourient dans la rue. J’ai même trouvé cela bizarre au début. Ils sont très chaleureux bien en contraste avec la rudesse des hivers. J’ai assisté à des conférences, même celle d’un ministre et ce qui m’a frappée c’est l’humour qu’ils ont. Même lorsqu’il s’agit d’un discours très sérieux, il y aura toujours quelque part une pointe d’humour. Je trouve cela fort plaisant.

Les chutes du Niagara, non même pas vrai! ;-)

Les chutes du Niagara, non même pas vrai! 😉

Catégorie

Jean-Pierre Gouy

05/12/2009

|

Auteur:

|

5 commentaires

|

|

imprimer


Devinez le métier de cet homme!

Catégorie