Mal

07/02/2011

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


“Qui suis-je, Maman ?”

Catégorie

Futur récent

07/02/2011

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Hier matin à la radio un politicien parlait du “futur récent”. A-t-il inventé un nouveau temps verbal ?

D’après le Robert, ce qui est “récent” est proche dans le passé, alors, “proche dans le futur”, mais ça c’était déjà le futur proche ? Sinon, le passé récent… Décidément, il faut que je révise mes verbes… Quelqu’un connaît cette conjugaison ?

Catégorie

Elogio del Horizonte, Asturias

28/07/2010

|

Auteur:

|

2 commentaires

|

|

imprimer


La “terraza” de Elena me ha transportado a ésta otra… ¿Qué os parece sentaros frente al mar con el “Eulogio” de Chillida, en Jijón ? Instantáneas preciosas, momentos sublimes… y si os ponéis en el centro de la escultura, escuchad atentamente…

Foto de Ernesto Reiner

“Elogio del Horizonte”, de Eduardo Chillida, conocido popularmente también como el “W.C. de King Kong”…

Catégorie

Pulp Fiction

27/07/2010

|

Auteur:

|

2 commentaires

|

|

imprimer


“Les petites différences”

VINCENT: -Mais tu sais ce qu’il y a de plus drôle en Europe?

JULES: – Non ?

VINCENT: -Les petites différences. La plupart des trucs qu’on a ici, il les ont aussi là-bas, avec une petite différence.

JULES: – Par exemple ?

VINCENT: – Eh bien, à Amsterdam, tu peux t’acheter de la bière dans une salle de cinéma. Et pas dans un gobelet en carton. On te sert un vrai verre de bière, comme dans un bar. À Paris, on trouve de la bière dans les McDo. Et tu sais comment ils appellent un “Quarter Pounder with cheese”, à Paris ?

JULES: – Ils disent pas comme nous ?

VINCENT: – Non, ils ont le système métrique là-bas, ils savent pas ce que c’est un putain de “Quarter Pounder”.

JULES: – Alors, comment ils disent ?

VINCENT: – Un “Royale Cheese”.

JULES (répétant les mots): – Un “Royale Cheese”. Et comment ils appellent un “Big Mac”?

VINCENT: – Comme nous, un “Big Mac”, mais ils disent “le Big Mac”.

JULES: – Et comment ils appellent un “Whopper”?

VINCENT: – J’en sais rien, j’suis pas allé au Burger King. Et tu sais ce qu’ils mettent en Hollande, sur leurs frites, à la place du ketchup ?

JULES: – Non.

VINCENT: – De la mayonnaise.

JULES: – Bon Dieu!

VINCENT: – Je les ai vus faire. Et pas un peu de mayonnaise, non, un vrai bain de mayonnaise, putain.

JULES: – Ouch!

Pulp Fiction, QUENTIN TARANTINO et ROGER ROBERTS AVARY. Traduit de l’américain par CAROLE D’YVOIRE

Je ne sais pas encore ce qui m’a captivé de ce film lorsque je l’ai vu pour la première fois. Je ne suis non plus devenue une tarantinienne à mort et je n’aime pas du tout la violence gratuite dans les films. Mais j’adore ce film.

Sa bande son, aussi. Ici, John Travolta et Uma Thurman avec “You never can tell” / ”C’est la vie”, de Chuck Berry:

YouTube Preview Image


Catégorie

Le goût des autres

27/07/2010

|

Auteur:

|

3 commentaires

|

|

imprimer


C’est un film de 1999 réalisé par Agnès Jaoui. Un chef d’entreprise tombe amoureux d’une actrice de théâtre. Sa femme aime beaucoup son petit chien et la décoration. Un de ses gardes du corps tombe amoureux d’une serveuse, copine de l’actrice de théâtre. L’autre garde du corps attend sa copine qui est à l’étranger. Le monde des affaires, le monde des intellectuels, l’incompréhension des gens de milieux différents, qui ne se rencontrent que dans les contes ou les films. Mais, pour moi, la phrase clé qui explique tout, l’action et surtout les sentiments du personnage principal, est « Vous avez pas imaginé une minute que ça pouvait être par goût ? ». Vous la trouverez en contexte dans cet extrait :

http://www.dailymotion.com/video/x6hxhs_le-gout-des-autres_shortfilms

D’autres beaux instants du film, à mon goût…

Les gouttes de pluie qui courent sur la vitre de la voiture.

Au théâtre en essayant de comprendre une pièce qu’on sait qu’on ne peut pas comprendre, malgré les efforts et l’envie.

Que c’est difficile de prononcer, l’anglais !

Se croire intégré dans un groupe auquel on veut appartenir pour changer pour celle qu’on aime.

Vouloir changer celle qu’on aime.

Au théâtre en comprenant une pièce avec nos sentiments et notre sagesse non intellectualisées.

Les gouttes de couleurs qui décorent les murs d’une nouvelle vie.

Un film à revoir et à revoir !

Catégorie