Rova Manjakamiadana

09/04/2015

|

Auteur:

|

un commentaire

|

|

imprimer


Le rova Manjakamiadana qui est appelé comme autre fois le rova de la ville des milles est le symbole de la ville d’Antananarivo. Il se trouve sur l’une des plus hautes collines de la ville. Le rova était construit depuis le XIIe siècle depuis le royaume merina.

rova1

Devenu un musée, il est le théâtre d’un incendie désastreux le 6 novembre 1995 : les collections d’œuvres d’art, les intérieurs et les toitures disparaissent dans les flammes.

rova2

Et si vous passez à Tana il est primordial de visiter le lieu car Le rova Manjakamiadana est l’un des sites le plus intéressant qu’on ne peut surtout pas rater.

rova3rova4

Ces quelques mots suffit peut être bien pour vous incitez à visiter ce cite. Alors je vous dis bonne séjours à Tana et je vous laisse apprécier quelques photos.

rova5

Catégorie

Ville d’Antananarivo

27/03/2015

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


La ville d’Antananarivo est appelée comme autre fois la ville des milles avec une superficie de 88km2 et de 2 millions d’habitants

Tout d’abord, avant, la ville d’Antananarivo était construite comme une forteresse vers le début du 19é  siècle.téléchargement (1)

La communauté s’est développée rapidement. Et en 1895, elle devient plus tard la capitale de la colonie française de Madagascar. Elle conservera son statut de capitale lors de l’accession à l’indépendance du pays en 1960.

Des maisons simples en briques, des ruelles non animé tout comme les routes et les infrastructures prestigieuses bien gardés qui marquent la simplicité et la propreté de la ville.

Et qu’est ce qu’on vit de nos jours ?

Il se trouve que même les choses les plus importantes de la ville ne le sont plus, et si nous regardons de près, tout a changé. La construction de la communauté : beaucoup de maisons étaient construites quelques années après du à l’exode rural et à la pauvreté. La ville déborde de gens.

Le marché représente une des activités principale des tananariviens. Le pavillon d’Analakely qui reste jusqu’à présent un lieu animé. Depuis ces temps jusqu’à maintenant le marché a beaucoup évolué comme nous voyons ici il y les super marchés mais il y a aussi les marchés opus.

En parlant de la classe sociale, nous pouvons les classer qu’en deux catégories, la classe bourgeoise et la classe pauvre. Les gens de la classe riche peuvent se procurer tous ce qu’ils ont besoins, par contre, ceux dans la classe pauvre ont un très grand mal même en se procurant du minimum de chose qu’ils ont besoins.

De nombreux événements se sont produits mais les plus marquants d’entre cela sont l’indépendance de Madagascar en 1960, l’incendie provoqué du palais de la reine le 6 novembre 1995 et les manifestations politiques qui se présentent comme des grèves.

La ville d’Antananarivo connait des difficultés par rapport à son développement. Déjà, depuis la réception de son indépendance, la ville ne complète pas les normes et les structures requises pour la qualifier d’une ville. Prenons comme exemple la circulation : il n’y a pas eu depuis d’extension de routes alors que le nombre de véhicules ne cesse d’accroître. La plupart des gens pense que s’installer dans les alentours de la ville est un moyen pour gagner leur vie. Ce qui a mené à sa chute. Les montagnes d’ordures sont présent partout, les routes sont détruis tout comme les maisons dans les bas quartiers.

Les nouvelles infrastructures comme la nouvelle vue du palais de la reine après sa reconstruction, les maisons modernes, l’hôtel de ville et les grands hôtels apporte une apparence moderne a la ville

Le qui la différencie des autres villes dans le monde est que malgré la routine quotidienne, la nuit devient le moment paisible pour ses habitants car il y règne le calme.

téléchargement

Catégorie