VOYAGE, VOYAGES…

Participez à la construction du plus grand voyage du monde en racontant un des vôtres.


Voyage en Tanzanie, à Tanga (anadiplose, enfin presque)

26/02/2011

|

Auteur:

|

|

imprimer



Tanzanie, Dar es Salam samedi. Dimanche, voiture pour Tanga, à 5 h de route en principe mais en fait 6 et demie. Miraculeusement, nous n’avons pas eu d’accident. Dans le voyage, 5 accidents récents et des traces anciennes de trois autres. Outre la conduite furieuse du chauffeur (enfin, pour un Français traumatisé par les radars), les ralentisseurs destructeurs de disques vertébraux, une longue route à travers un paysage très vert, sorte de forêt clairsemée, villages presque tout au long du trajet, maisons à la structure en bois remplie de terre ocre, petits commerces partout, fruits, légumes, et des enfants, des femmes, des hommes, des vaches, des chèvres, et des gens qui marchent le long de la route, venus d’on ne sait où et allant vers nulle part.

de-la-voiture-21

Par instant, des champs très verts et très géométriques de sisal. s73f4012



A l’horizon, des arbres, encore et toujours, quelques termitières, pas d’animaux sauvages, et la route interminable jusqu’à Segera (prononcer Ségara). Rarement ce nom m’a fait autant plaisir (pardon, Hélène) car enfin pouvoir marcher, se dérouiller les jambes, fumer… Mais encore une heure pour rallier l’hôtel, de 1951, très confortable.

hotel-1

Tables dehors pour le petit déjeuner, des chats guettant un peu de nourriture, des singes joueurs singeet attirés par les bananes qu’il fallait cacher et que les serveurs chassaient en sifflant entre leurs dents. Dans la journée, travail jusqu’au soir et repas invariable : du riz blanc, du riz pilaou (riz avec des épices), parfois des pommes de terre à l’eau et du poulet (du kuku), parfois du poisson, du chaou et du caribou… Au retour, à la fin de la semaine, détour par Bagamoyo, petite ville au bord de l’Océan Indien, un des points de départs de la traite des esclaves, petit musée chrétien : objets divers, photos de la dernière esclave tanzanienne, instruments de musique, cartes et le dictionnaire français – swahili de Charles Sacleux (1856-1943), qui fait encore référence aujourd’hui.

bagamoyo-3

Irréel restaurant français (French Restaurant) où les serveurs ne parlant pas un mot de français comprennent quand on commande le plat en français… bagamoyo-1

C’est beau, la Tanzanie, et les gens sont gentils. Ils m’ont appris quelques mots en swahili : Bia baridi (bière fraîche, eux la boivent chaude – moto), Asante sana (merci beaucoup), lala salama (dors en paix), pilaou zouri sana (le riz est très bon bon), akuna matata (pas de problème), kuna matata, akuna kuku (il y a un problème, il n’y a pas de poulet), safari ndjema (bon voyage). Je pense qu’avec ces quelques mots, vous pouvez voyager en Tanzanie sans problème…


África|Afrique|Africa



Commentaire

« | »