MA MEILLEURE RECETTE

Participez au grand livre international de cuisine. Partagez vos recettes préférées.


Ghost in the shell

05/05/2017

|

Auteur:

|

|

imprimer



La fois dernière, j’ai regardé les dramatiques d’ anglaise, le professeur a dit que je devais faire quelque chose pour le français, cette fois, j’ai choisi un film en anglais, mais traduit en français sans sous – titres. D’abort, c’est vraiment dur pour moi de comprendre la langue sans sous – titre, j’ai dormi pendant un moment.mais après la partie la plus difficile, j’ai commencé à comprendre quelque chose.

C’est un excellent film, captivant et avec un très bon suspense, Et en plus  il  est  beaucoup  plus  sentimental  que  je  ne  le  pensais  avant  de  le  voir. Le Ghost in The Shell de 1995 voyait le Major se poser une question : « Qu’est-ce que je suis ». La version hollywoodienne avec Scarlett Johansson en lead voit ce personnage mi humanoïde mi cybernétique s’interroger sur « Qui suis-je ».

La question peut paraître similaire mais la nuance n’est pas moins importante car la nouvelle œuvre de Rupert Sanders construit sa trame dans une atmosphère moins déliquescente et plus centrée sur le miroir humain du Major. L’œuvre de MamoruOshii, métrage monumental de l’animation japonaise, était une quête existentialiste mortifère alors que Rupert Sanders se rapproche plus de l’esprit qui alimentait la série animée avec un aspect thriller assez important. Il est très difficile pour moi d’être objectif concernant Ghost in The Shell sachant que les films de MamoruOshii et la formidable série Stand AloneComplex ont été de véritables traumatismes geek qui ont marqué mon imaginaire de manière indélébile et qui sont rentrés dans mon panthéon personnel…

Je considérais donc ce projet d’adaptation (qui date de plus de dix ans) avec beaucoup de méfiance et je fourbissais mes armes, prêt à dézinguer les malandrins qui entreprendraient de s’attaquer à cette oeuvre mythique. Pourtant à la vision des premières images et de la déférence apparente des producteurs vis à vis du matériau d’origine ainsi que de la bienveillance d’Oshii vis à vis du projet, je m’y suis mis à y croire (un peu). D’autant que la polémique ridicule autour du “whitewashing” éludait à mon sens, la seule question vraiment pertinente au sujet de cette adaptation : l’essence de Ghost in The Shell survivrait-elle à la moulinette hollywoodienne malgré le classement tout public du métrage.

Parce que je ne apprends pas beaucoup de mots, donc je ne comprends pas certains de l’intrigue, le film est très bon, scarlett johansson est magnifique, mais il y a beaucoup de peine que je ne comprends pas. La fois prochaine , je choisirai regarder un film authentique en français, j’espère que je peux comprendre tout !


América | Amérique | America | América | America,Asia | Asie | Asia | Ásia | Asia,Europa | Europe | Europa | Europa | Europa



Commentaire

« | »