POÈMES EN LIBERTÉ

Vous avez une âme d’artiste ? Publiez ici vos créations poétiques (poèmes, textes joués, illustrés...).
Quelques idées pour les poèmes? Cliquez-vous
ICI.


Variations II “Pour toi, mon amour…”

01/07/2010

|

Auteur:

|

|

imprimer



Variations proposées par NRIA, VANESA, MARCP, ESMERALDA, JBT, d’après le poème de JACQUES PRÉVERT

Pour toi, mon amour,

Je suis allé au marché et je t’ai acheté des fleurs.

Pour toi, mon amour,

Je suis allé chez le libraire et j’ai acheté des livres.

Pour toi mon amour,

Je suis allé chez le boulanger et je t’ai acheté un gâteau.

Pour toi mon amour,

Je suis allé chez le bijoutier et je t’ai acheté un bracelet.

Pour toi mon amour,

Je suis allé au ciel et je t’ai acheté des nuages.

Pour toi mon amour,

Je suis allé à l’enfer et je t’ai acheté le feu.

Pour toi mon amour,

Je suis allé dans mon coeur et je t’ai acheté tout le temps du monde.

Pour toi mon amour,

Je suis allé chez le mécanicen et je t’ai acheté un casque pour la moto.

Pour toi mon amour,

Je suis allé à la pharmacie et je t’ai acheté un médicament pour arrêter de fumer.

Mais tu ne voulais pas de fleurs, tu ne voulais pas de livres, pas de gâteau, pas de bracelets, pas de nuages, pas de feu,ni  tout le temps du monde,  ni un casque pour la moto,  ni un médicament pour arrêter de fumer.

Tu avais besoin d’amour.

Et moi, je ne comprenais pas.




 

Pour toi, mon amour,

Je suis allée au marché et je t’ai acheté des fleurs.

Pour toi, mon amour,

 

Je suis allée dans une horlogerie et je t’ai acheté une montre.

Pour toi, mon amour,

Je suis allée dans uns poissonnerie et j’ai t’ai acheté des crevettes.

Pour toi, mon amour,

Je suis allée dans une pâtisserie et je t’ai acheté un gâteau.

 

Mais tu ne voulais pas de fleurs, tu ne voulais pas de montre, tu ne voulais pas de crevettes, tu ne voulais pas de gâteau.

 

Tu avais besoin d’amour.

Et moi, je ne comprenais pas.


Pour toi, mon amour, je suis allé au marché et je t’ai acheté des fleurs.

Pour toi, mon amour, je suis allé au magasin de chaussures et je t’ai acheté des chaussures.

Pour toi, mon amour, je suis allé chez le tailleur et je t’ai acheté une veste.

Pour toi, mon amour, je suis allé à la pâtisserie et je t’ai acheté des chocolats.

Mais tu ne voulais pas de fleurs, tu ne voulais pas de chaussures, tu ne voulais pas de veste, tu ne voulais pas de chocolats.

Tu avais besoin d’amour.

Et moi, je ne comprenais pas.

 

 

 

Pour toi, mon amour,

Je suis allée au marché et je t’ai acheté des fleurs.

 

Pour toi, mon amour,

Je suis allée à la librairie et je t’ai acheté trois BDs et deux livres.

 

Pour toi, mon amour,

Je suis allée au marché et je t’ai acheté des fraises.

 

Pour toi, mon amour,

Je suis allée à la chemiserie et je t’ai acheté une chemise.

 

Mais tu ne voulais pas de fleurs, tu ne voulais pas de livres ni BDs, tu ne voulais pas de fraises, pas de chemises.

 

Tu avais besoin d’amour.

 

Et moi, je ne comprenais pas.


Pour toi, mon amour, je suis allé au marché et je t’ai acheté des crayons.

Pour toi, mon amour, je suis allé au magasin de fleurs et je t’ai acheté une orchidée.

Pour toi, mon amour, je suis allé au Japon et je t’ai acheté un cerisier.

Pour toi, mon amour, je suis allé aux États-Unit et je t’ai acheté la statue de la liberté.

Mais tu ne voulais pas de fleurs, tu ne voulais pas d’orchidées, tu ne voulais pas de cerisiers, tu ne voulais pas de statues qui parlent de la liberté.

Tu avais besoin d’amour.

Et moi, je ne comprenais pas.

 


POESIE IN LIBERTÀ | Poemas en libertad | Poèmes en liberté | Poesia em liberdade | Poemes en llibertat | Poeme libere



Commentaire

« | »