Cambodge

20/03/2018

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Bonjour,

je suis étudiante espagnole et dans le cadre de mon apprentissage du Français, je travaille sur le thème de la Francophonie. Il s’agit d’un sujet passionnant car cela m’a permis, ainsi qu’aux autres étudiants de “Bulldog Languages”, de découvrir que la langue française pouvait revêtir différentes cultures. Ces pays peuvent être d’anciennes colonies mais aussi de pays liés à la langue française pour d’autres raisons.

Fascinée par les cultures orientales, j’ai donc proposé à mes collègues et amis, un padlet (outil exceptionnel de présentation numérique: je recommande!^^) sur un pays francophone: le Cambodge, voici le lien!

En espérant que vous apprécierez!

Hasta la vista!

Carolina

 

Catégorie

Les temples du Cambodge

21/12/2012

|

Auteur: S.L.

|

un commentaire

|

|

imprimer


En hiver, en 2009, j’étais allée au Cambodge, en Asie pour la première fois pour visiter le pays natal de ma mère. J’y suis allée avec mes parents, mon frère et ma grand-mère. On y est resté plusieurs semaines et on a vu beaucoup de choses. Ce dont je me souviens le plus est quand nous étions allés à la cité antique d’Angkor. C’était une ville qui était énorme. Il y avait de nombreux temples tous sculptés à la main. Il y avait aussi des grandes statues de Bouddha de la taille d’une petite maison. C’était très impressionant. On a passé toute la journée à Angkor. Un guide nous a expliqué beaucoup de choses intéressantes.

Le voyage du retour à l’hôtel a été plutot drôle après cette longue journée. La voiture était bloquée au milieu de la route et pas parce qu’il n’y avait plus d’essence mais parce que la route était envahie par des singes qui ne voulaient pas nous laisser passer !

Catégorie

Périple cambodgien…Entre torpeur et douceur de vivre

23/09/2012

|

Auteur:

|

un commentaire

|

|

imprimer


Chumree-up soo-uh

 

Pendant 3 jours nous avons flané dans les temples d’Angkor, une merveille architecturale des temps glorieux de l’Empire Khmer,en tuc-tuc puis en vélo sur les bons conseils de Christophe et Elodie, (français rencontrés a notre arrivée). De bonnes ballades entre histoire, nature et spiritualité, ce site fascinant par sa grandeur et sa beauté nous a un peu envouté…Nous nous sentions si bien à Siem Reap, nos conseillers préférés nous ont fait découvrir les BeerGarden, les boites Khmers, le jus de canne et les environs bordés de rizières… Mais il est temps pour nous de reprendre la route, le voyage nous attend, le Cambodge est surement bien plus qu’Angkor…

A Battambang, à l’ouest du pays nous avons découvert un moyen de transport inédit “le Bamboo train”, Genial!!! Du jamais vu, un train montable et démontable en pas plus d’une minute, une plaque sur laquelle sont posées des lamelles de bambou, une natte, deux essieux , un petit moteur, une courroie et c’est parti mon kiki!! Cheveux aux vent, nous avons emprunté des rails plus tordus tu meures, traversé des rizières et souvent rencontré des vaches, ou des paysans , tantôt passagers. Il n’y a qu’une seule ligne de chemin de fer, ce qui oblige le chauffeur à démonter son “ train” lorsqu’il en croise un autre , pour poursuivre son chemin.  Bienque cela devienne une curiosité touristique, le bambou train est vraiment pittoresque!

 

Nous nous sommes balladés  dans le “Countryside”, ce qui signifie tout simplement la campagne, là ou la vie est celle de la pêche et de la culture du riz…

Plein de belles images dans les yeux encore une fois, nos sens sont  en éveil à tel point que parfois nous nous croyons dans un film sans fin…Les rencontres s’enchainent, les paysages sont tous les jours nouveaux et les scènes de vie nous questionnent à chaque instant.

Qu’est ce c’est touchant une dame qui vous vend ses brochettes de crapaud grillé en souriant, des enfants  qui pêchent dans la boue, poissons et crabes pour le repas du soir, un paysan et son troupeau de buffles traversant la rivière…

C’est pourtant très douloureux de savoir quelles horreurs ont subi les khmers, beaucoup d’entre eux en portent encore les marques tragiques, le plus choquant: un homme qui a perdu tous ses membres…des hommes estropiés…et des enfants sans familles..

L’argent est au coeur des préoccupations de chacun et tout le monde est prêt a tout pour quelques riels…y compris les policiers biensûr!

On nous le disait mais bon,nous n’avions pas encore constaté par nous-même…C’est à Phnom Phen que l’envers du décor nous est apparu. Logés dans une Guesthouse pas chère du quartier populaire de la ville, repère de voyageurs mais aussi de blancs , dits  ”barang”, en perdition. Le soir venu, dans la rue, héroine, ice, opium à volonté, pétards  à 1 dollars,les jeunes filles se prostituent, vendues très jeunes par leur mère comme ressource pour nourrir la famille…

On commençait à sentir une ambiance un peu malsaine, confortés par certains témoignages de  personnes cotoyant elles-mêmes de près ou de loin ce système…Le plus fûté nous a bien eut, un homme d’une quarantaine d’années qui nous a réclamé un peu d’argent pour régler un problème de passeport soit-disant volé, d’emprisonnement injustifié, bref une histoire à dormir debout qui nous a conduit à, l’écouter, le conseiller et même le soigner. Quelques jours plus tard, un gars de la guesthouse nous dit qu’il fait ça depuis un moment pour soutirer de l’argent aux touristes…Voici l’expérience d’une réalité d’un système cruel…où certains expatriés égalent le mendiant autochtone en profitant de leur statut d’européens.

Malgré cet aspect presque sordide , la réalité est aussi celle ci:lles Cambodgiens gardent toujours  le sourire…De toutes façons ils croient à la réincarnation, alors ils estiment qu’ils pourront toujours avoir une vie meilleure après!!! C’est quand même une belle façon de relativiser, non?

 

 

 

L’argent est au coeur des preoccupation de chacun et tout le monde est pret a tout pour quelques riels…y compris les flics biensur!

On nous le disait mais bon, on n’avait pas encore constate par nous-meme…C’est a Phnom Phen que l’envers du decor nous est apparu. Loges dans une Guesthouse pas chere du quartier populo de la ville, repere de voyageurs mais aussi de blancs , dits  ”barang”, en perdition. Le soir venu, dans la rue, heroine, ice, opium a volonte, petards  a 1 dollars,les jeunes filles se prostituent, vendues tres jeunes par leur mere comme ressource pour nourrir la famille…au profit de certains  blancs… ( Enfin, le profit semble etre dans les deux sens)

On commencait a sentir une ambiance un peu malsaine, confortes par certains temoignages de  personnes elles- memes de pres ou de loin dans ce systeme…Le plus fute nous a bien eut, un gars d’une quarantaine d’annees qui nous a reclame un peu d’argent pour regler un probleme de passeport sois disant vole, d’emprisonnement injustifie, bref une histoire a dormir debout qui nous a conduit a l’ecouter, le conseiller voire le soigner. Quelques jours plus tard, un gars de la guesthouse nous dit qu’il fait ca depuis un moment pour sous tirer de l’argent aux touristes…Ce n’est autre qu’un paume, surement drogue qui a trouve le bon filon. Pardonnez nous mais c’est une honte de voir un francais faire la manche comme ca alors que l’on se refuse souvent de donner de l’argent aux mendiants afin d’eviter de les entretenir dans ce systeme…

 Le Cambodge nous a touche, parfois heurte par ses cotes douloureux mais finalement, les gens, eux, ont toujours le sourire…De toutes facons ils croient a la reincarnation, alors ils estiment qu’ils pourront toujours avoir une vie meilleure apres!!! Cela permet de relativiser!

Catégorie