L’île de Nosy Be

30/03/2015

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Nosy Be, ou la grande île est un lieu paradisiaque située dans l’Océan Indien au nord-ouest de Madagascar. Cette île volcanique a une superficie de 321 km² et s’étend sur environ 26 kilomètres du nord au sud et sur 20 km d’est en ouest.
Surnommée L’Île aux parfums, en raison de ses diverses cultures et plantations comme le poivre, la vanille, le riz et l’Ylang-ylang dont la fleur à l’arôme délicat produit une huile essentielle que les grands créateurs de parfum idolâtre.
Le climat tropical avec des températures chaudes et un ensoleillement permanent favorisent la douceur de vivre parmi une population locale particulièrement accueillante et souriante.
Son chef-lieu est Hell-Ville où les constructions coloniales de caractère abritent aujourd’hui différentes administrations. Son centre ville bouillonne en journée avec le marché couvert et les commerçants de la rue centrale. Le port principal de l’île se trouve au cœur de cette bourgade où s’encrent les boutres, pirogues et autres bateaux.
Sa ville populaire est Ambatoloaka, très fréquentée pour ses plages de sable fin et ses eaux claires comme Madirokely c’est aussi un lieu d’animations nocturnes avec bars, restaurants, boutiques où se mêlent dans une ambiance de fête la population locale et touristique. Situé au nord d’Ambatoloaka, se trouve la baie d’Ambondrona qui abrite une jolie plage arrondie. Les plantations de canne à sucre occupaient jadis une grande majorité des terres de l’île et c’est à Dzamanzary, deuxième ville importante de Nosy Be, que l’usine sucrière se situe bien qu’elle ne fonctionne plus actuellement. Le nord de l’île, plus sauvage est un lieu propice au repos. Orangea est une superbe petite plage isolée, Andilana y est connue pour ses incomparables plages sous les cocotiers et son littoral brut.
Nosy Be est réputé dans tout l’Océan indien grâce à son festival annuel Le Donia. Manifestation musicale et culturelle qui réunit, au mois de mai, un grand nombre d’artistes de Madagascar et du reste de l’Océan Indien.

Catégorie

Mon voyage a la plus petite ile de Canarie.( El Hierro)

20/10/2012

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Cette année nous sommes allés á El Hierro. J´ai une petite maison lá bas. El Hierro c´est une petite ile á 45 min en avion de Gran Canarie, en bateaux c´est beaucoup plus.

C´est une ile trés tranquile et les gens sont trés gentils. Il n´y a pas beaucoup de voitures, la cuisene “herreña” est delicieuse, les poisons sont trés frais et il y a plusieurs piscines naturéles. Pour les enfants c´est un lieux fantastique,

 

Catégorie

l’île Samet

09/07/2009

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Pour moi, le plus beau endroit du monde c’est l’île Samet dans la province de Rayong, en Thailande. Ici, on sera flatté par la plage de sable blanc et la mer tourquoise. Une fois arrivé sur l’île, on a l’impression qu’on arrive au paradis. Je n’ai jamais vu les sables aussi fins. C’est tellement agréable de marcher au dessus…

Certains disaient que “venir à samet, on est tous achevé… par le charme de l’île si charmant.

Catégorie

Etés à Karpathos

02/07/2009

|

Auteur:

|

pas de commentaires

|

|

imprimer


Il y a longtemps… une petite île du Dodécanèse près de la Crète… petite île uniquement accessible par bateau (depuis un aéroport “international” a été construit…)
Du camping à la belle étoile au milieu des vignes et en bord de mer pendant 2 mois, des lys de sable entre les duvets.
Nous étions dix, 7 enfants (dont trois ados…) et 3 adultes, sans argent.
Ce sont quelques mauvais souvenirs (l’ennui, deux mois en bord de mer sans rien à faire, la faim et des ampoules monstrueuses aux pieds) mais surtout de très bons souvenirs que le temps enjolive… !
Pour manger : des fruits et des pâtes cuites avec le thym sauvage qui poussait à l’entrée des tentes, du raisin qu’un vieux monsieur sur son âne nous laissait en cachette dans une bassine. En retour, pour le remercier, nous lui avions laissé quelques lys en bouquet (après nous être cachés pour le surprendre).
C’est aussi la marche hebdomadaire de 10km aller et 10km retour vers le village le plus proche pour faire le plein de pâtes et la rencontre chaleureuse avec le pope venu nous défendre quand les enfants nous ont jeté des pierres parce que nous faisions la sieste à l’ombre de l’église.

Enfin, c’est la découverte de Grecs et de Grecques, certains très commerciaux face à des Français même sans argent, et les autres, la majorité, accueillants et contents d’offrir à ces pauvres Français un peu d’eau, un peu de raisin ou de pain. C’est ce pique-nique pour fêter un saint local, où les femmes de chaque groupe ont partagé leur pique-nique avec nous, qui n’avions rien, c’est ce mariage où nous avions été invités en dernière minute parce qu’on nous connaissait et que nous faisions partie de la communauté, c’est aussi cette fête au village (10km aller et 10km retour à pied dans la nuit) où on nous a invités à danser la danse locale.

L’île n’existe plus sous l’aspect que j’ai connu, l’endroit où nous avions dormi a fait place à des hôtels, les tavernes où nous prenions, de temps en temps, un café frappé a laissé la place à de “vrais” restaurants, les pistes sont devenues des routes, les touristes arrivent maintenant par flots dans ce paradis naturel transformé en paradis artificiel.

Catégorie

La Reunion

04/02/2009

|

Auteur:

|

un commentaire

|

|

imprimer


A mon avis, je crois que la reunion est la plus bel endroit du monde. Comme un étre humain je dois donner des raisons que peuvent supporter mon point de vue.D’abord, je trouve que la reunion c’est une île qui est très manifique par rapport aux autres îles. Ensuite, c’est l’île où il ya une sorte de paix extraordinaire comme il n’y a pas des voleurs, et bien d’autre. J’ai beaucoup à dire sur la reunion mais comme le temps est limité, je me limite moi aussi en disant au revoir.

Catégorie