Drosendorf, Basse-Autriche

19/11/2010

|

Auteur:

|

un commentaire

|

|

imprimer



Drosendorf est un petit village au nord de l’Autriche, près de la frontière tchèque. Un château, transformé en hôtel, centre de séminaire et taverne (fréquentée par les hommes du village, très portés sur le vin blanc local, excellent), une église qui garde précieusement les os de Sainte Valentine, deux restaurant-café-bars (dont un fait aussi librairie, cave à vins, et piège à touristes), une supérette, un tabac, c’est tout, semble-t-il. En novembre, les arbres ont perdu leurs feuilles, la brume est permanente, l’ennui semble épais.

Au centre du village, un bâtiment austère : la Vieille Église, construite à la fin du XIIIème siècle et qui a servi de prison puis de grenier à blé. Là, vit un homme qui nous a gentiment fait visiter sa maison, à Alexandra et moi (Alex est une amie autrichienne avec qui j’animais un stage d’écriture pour des adolescents autrichiens à Drosendorf). La maison est sombre, les fenêtres étroites. Les anciennes cellules, aux magnifiques portes en bois, sont devenues des chambres pour ses enfants. Dans le grenier, on peut admirer des fresques romaines.

Il nous a dit que, pour lui, c’est le plus endroit du monde.

Catégorie